SHOP MY STYLE :

De la Bourgogne à Paris…

Ado, je rêvais de Paris.

Je rêvais de vivre à la capitale et j’étais jalouse de toutes les parisiennes. Lorsque je venais passer quelques jours ici, j’avais l’impression d’être dans un rêve ! Je quittais ma Bourgogne natale pour la ville, une ville où tout était beau, tout était possible… Je rêvais Paris ! Littéralement.

A 18 ans, je suis venue vivre ici. Après le bac, je commençais mes études dans une école parisienne. Et puis d’un coup, tout semblait s’écrouler, comme si finalement, l’envers du décor était moins beau…

Le stress des parisiens, le métro blindé qui sent mauvais, le métro qui fonctionne mal, la vie à 100 à l’heure, la vie hors de prix, le manque de place… Il était bien loin mon Paris vu de ma campagne !

Cette année, en Septembre, cela fera 10 ans (déjà!) que j’ai quitté mes parents, quitté ma Bourgogne pour m’installer ici. Entre temps, j’ai eu la joie de faire une jolie escapade à Valence, où j’ai vécu presque 2 ans (et c’était tellement bien là-bas, que je me demande souvent pourquoi j’en suis partie !)

Je n’arrive pas à y croire. 10 ans ! 10 ans ! Moi qui aime tant la campagne, mais qu’est ce que je fais ici ? Mais voilà, une fois dans l’effervescence, tout semble impossible loin de Paris. Je me suis néanmoins fixée un objectif : pour mes 30 ans, je quitterai Paris.

Et là, vous vous dites : mais en fait, elle fait cet article pour ce plaindre de Paris ou bien ?!

Et bien non, figurez-vous ! Alors oui, je ne vais pas changer le métro en carrose à paillettes, mais je vous assure qu’il y a vraiment de quoi s’émerveiller tous les jours à Paris !

Cette semaine, j’ai passé une nuit dans un AIRBNB parisien, pas très loin de chez moi, simplement pour le plaisir. Et c’est fou à quel point cela donne une sensation de « renouveau ». Tout à coup, vous voyez les choses différement. Complètement différement… Paris devient agréable, nouveau, presque merveilleux ! Comme quoi, il suffit simplement de changer de regard sur les choses, pour les voir différemment… Une « option » assez onéreuse, je suis complétement d’accord, mais une fois de temps en temps, cela fait un bien fou ! Optez pour un AIRBNB hyper parisien, voir atypique. Rien qu’une nuit suffit à vous faire voir Paris autrement et à recharger vos batteries 🙂

1- Se rendre compte que TOUT est à portée de main ! Généralement, je me rends compte de ce genre de choses lorsque je passe un petit séjour chez Mamie, au fin fond de la campagne : magasins qui ferment super tôt, rien d’ouvert le dimanche… Alors qu’à Paris… Vous pouvez faire vos courses jusqu’à 22h si cela vous enchante, aller au resto le dimanche et les jours fériés, vous faire livrer absolument tout et n’importe quoi, à n’importe quel moment… et ça, ça change la vie !

2 – Il y a toujours un truc à faire à Paris ! Même gratuitement ! Vous pouvez trouver des places pas chères pour des spectacles, théâtre sur le site billet-reduc (il y a même des spectacles gratuits !), une expo à aller voir, un lieu à visiter, une balade à faire…

3 – Tu peux rencontrer du monde facilement (même si tu as l’impression d’être totalement seul(e) tellement il y a de monde justement ^^). A Paris, pas question de maison isolée, nous sommes tous les uns sur les autres. Je me suis souvent fait cette remarque de « Nous sommes je ne sais pas combien dans mon immeuble, mais personne ne se parle, c’est grave quand même ?! ». Du coup, maintenant j’ai un super contact avec ma voisine d’en face et le papi du 2ème !

4 – Te poser seul(e) en terrasse ou au restaurant : je n’ai jamais réussi cet « exercice » avant de vivre à Paris. En Province, je trouve cela plus compliqué : vous sentez le regard des autres et ce n’est pas toujours évident… Ici, il y a plein de gens seuls, en salle ou au bar. Tu peux sans problème te poser plusieurs heures dans un café sympa, demander la Wi-Fi, bosser tranquillement, lire un livre, écrire…

Et toi, si tu es parisienne, qu’est ce qui te plait le plus ici ? Si tu habites en Province, qu’est ce que tu aimes lorsque tu viens à Paris ?

Partager:

Laisser un commentaire